Renforcement des règles pour les 2 roues à Tel Aviv

Attention à la nouvelle réglementation pour les cyclistes, avec des amendes entre 100 et 1000 nis. L'application de ces règles vise à protéger les piétons de nombreuses blessures causées par divers véhicules circulant sur les trottoirs, en particulier les vélos électriques. L'objectif de l'application est de réduire le nombre de blessures en veillant à ce que les utilisations des différents types de routes soient séparées. Dans toute la ville, les inspecteurs municipaux patrouillent, et peuvent saisir les vélos et infligeant des amendes à ceux qui enfreignent la loi.

La municipalité a été contrainte de renforcer la législation actuelle et pour rappel :

- Il est absolument interdit de rouler sur les trottoirs.

- Un scooter n'est pas autorisé à rouler sur les pistes cyclables.

Là où il n'y a pas de pistes cyclables, la loi stipule que le trajet sera sur le côté droit de la route, avec beaucoup d'attention et conformément aux lois de la circulation.

Selon la loi, les vélos et les scooters électriques sont autorisés uniquement à partir de 16 ans et avec port du casque obligatoire.

Dans les rues où il y a des pistes cyclables, il est absolument interdit aux piétons d'y circuler. Il est strictement interdit de traverser un passage piétons en étant sur la selle. Il faudra en descendre.

Les montants de l'amende sont :

- utilisation d'un téléphone portable pendant la conduite - amende de 1 000 NIS.

- rouler sur le trottoir avec des vélos électriques et des scooters - amende 250 NIS.

- faire du vélo sur le trottoir avec une bicyclette ordinaire (dans les rues où il y a une piste cyclable) - amende de 100 NIS.

- Utilisation d’écouteurs sur le trottoir en vélo et en scooter - amende de 250 NIS.

Les pouvoirs des inspecteurs municipaux :

· Le pouvoir d'exiger que toute personne concernée fournisse des informations ou un document d'identité.

· Enregistrement d'un rapport par défaut judiciaire sur les infractions de la circulation conformément à la dite loi.

· La saisie d'un vélo, d'un tricycle ou d'un scooter électrique, après qu'il ait été constaté qu'une violation de la circulation a été commise conformément à la loi. La remise des vélos saisis sera possible moyennant le paiement d’une redevance de 250 NIS. La remise des bicyclettes prises à un mineur (de moins de 16 ans) ne sera autorisée que par le parent.

Le retour des vélos saisis ne sera possible que le lendemain du paiement.

· Enlever l'air des pneus pour les bicyclettes, les tricycles ou les scooters (scooters électriques), après avoir constaté qu'une infraction routière a été commise afin d'empêcher l'utilisation du véhicule après l'infraction.

· Le pouvoir de détenir une personne qui a refusé de se conformer à la demande d'un inspecteur jusqu'à l'arrivée d'un policier.


© 2019   TipTopTelAviv 

 Toute reproduction, même partielle des articles présents sur ce site ainsi que les visuels, sur tous supports actuels ou futurs, doit faire l'objet

d'une demande par écrit sur contactiptoptlv@gmail.com sous peine de poursuites. Article L-122-4